pantone

Pantone

Chaque année, Pantone, une entreprise située dans le New Jersey élit la “couleur de l’année”. Deux fois par an, elle organise une réunion secrète dans une capitale européenne avec des représentants des standards de normalisation de colorimétrie de différent pays. Après plusieurs jours de débats, ils choisissent la couleur de l’année suivante. La couleur choisie connecte soit disant avec le zeitgeist, notion empruntée à la philosophie allemande signifiant « l’esprit du temps » et définissant un ensemble d’idéaux et de croyances qui motivent les actions collectives des membres de nos sociétés à la période donnée et désignant ainsi le climat intellectuel et culturel, ou paradigme, d’une époque.

Dans cette série, j’ai voulu toucher le zeitgeist via des diptyques de scènes du quotidien dont la couleur caractérise le climat, l’ambiance de notre temps.

Couleurs et formes se mélangent dans chaque paire, jouant à se cacher dans des reflets et des miroirs. Elles conjuguent le visible avec le ressenti ainsi que le camaïeu avec le tranché. Les couleurs se combinent et se composent, se refroidissent et se réchauffent et désignent tout en nuance le temps qui passe. De multiples droites dirigent le regard et semblent montrer ce qu’on cherche à ressentir hors du cadre ou hors du visible.

Cette série amène à nous questionner sur ces images de notre quotidien. Elles sont banales, singulières mais collectivement riches, voire complètes. Elles expriment la vie, le temps et l’amour. Mais aussi le mystère – elles semblent cacher quelque chose. Pas quelque chose qui manque à la lecture de ces images mais quelque chose qui permet de comprendre le tout, comme une quête personnelle, un jeu de piste entre le spectateur et lui-même.